« Il ne peut pas y avoir de crise la semaine prochaine ! »

06/01/2020
« Il ne peut pas y avoir de crise la semaine prochaine ! »

Une nouvelle décennie commence. Moment idéal pour faire le point sur son organisation, se fixer les bonnes résolutions… et s’y tenir !

 

Une question qui nous travaille jour après jour. Accro du planner papier ou inconditionnel de l’agenda numérique ? Eh bien peu importe, chaque outil a ses vertus ! Que vous soyez adepte d'une organisation sur papier ou d'une organisation digitale, l’essentiel est d’être organisé !

 

Au quotidien, notre organisation se base sur deux outils : l’agenda, qui structure le temps et la to-do list, qui structure le contenu. Lorsque l’on utilise ces deux outils conjointement, on dispose d’un excellent système de gestion de son organisation.

 

L’agenda, à ne pas confondre avec son sens anglais, qui signifie ordre du jour, je le pratique au quotidien sous format papier depuis quelques années après avoir longuement expérimenté le Blackberry puis l’iPhone. Pour autant qu’il soit d’un gabarit équivalent à son smartphone, afin d’en disposer sur soi en permanence, l’agenda papier, lorsqu’on écrit, permet la connexion corps-esprit, la main est directement connectée au cerveau, ainsi, écrire ses rendez-vous permet de mieux les mémoriser !

 

La vision d’ensemble de la semaine permet elle aussi, de mémoriser, en tous cas pour ceux qui ont une mémoire visuelle. Henry Kissinger a illustré ce principe avec humour :  « Il ne peut pas y avoir de crise la semaine prochaine : mon agenda est déjà plein ! »

 

Depuis quelques décennies est apparue la to-do list, la « liste des choses à faire ». Or chaque sujet de la to-do list fait l’objet d’un arbitrage permanent entre importance et urgences. Ce qui était urgent ce matin, peut ne plus l’être cet après-midi, ou ce qui n’était pas important hier soir, peut devenir essentiel ce matin. Contrairement à l’agenda, qui fige le niveau d’urgence en fixant un moment précis dans le temps, la to-do list, elle, est mouvante, répertoriant les sujets dont la dimension temporelle est éminemment variable.

 

Sur ordinateur ou smartphone, la to-do list peut être représentée par un fichier texte simple sur Excel, Word ou même sur un brouillon d’email. Sur papier, elle peut être établie sur feuille libre ou dans un carnet. L’important est qu’elle soit sous nos yeux en permanence pour être complétée ou modifiée à tout instant.

 

Et quel magnifique sentiment de satisfaction que de rayer peu à peu les tâches de sa to-do list !

 

Toute l’équipe de Thibierge Paris vous souhaite une très belle année 2020.

Emeric Thibierge

Paris, le 2 janvier 2020

Découvrir le Carnet

Haut de page